Logo English Web Page
Accueil Association BSD Linux Dev Reseau Infologisme Mac OSX
tl tr
Sujet Introduction Date 28-04-2013
Titre Présentation de Système BSD - FreeBSD Section Infologisme
Article

Avant-propos

Suite d‘une présentation réalisé pour l‘ALDIL par Thierry * qui anima cette conférence avec distinction, un esprit d‘ouverture rationnel et qui supporta toutes mes digressions « Système » avec un souriant stoïcisme de toute épreuve. Reprenant son organigramme de présentation, en le complétant pour le média utilisé, tentons de mieux faire comprendre et de commenter le Système d‘exploitation FreeBSD.

Un Administrateur, un Codeur ou un Programmeur, seront toujours des métiers différents ainsi que celui de transmettre un savoir, ils ne sont reliés que par ce sujet en commun, l‘Informatique. Une évidence, toutes ces spécialités professionnelles doivent de concert apporter pour l‘utilisateur leurs sommes de connaissances. – Eric Douzet

* Thierry Thomas – Informaticien Ingénieur et « Committer FreeBSD »

Introduction

Le sigle BSD est un acronyme de Berkeley Software Distribution.

• Un Unix libre historique : une longue histoire !
• Utilisation majeure et cruciale pour les fondements d‘Internet et du Web
• Système BSD identitaire : FreeBSD - NetBSD - OpenBSD
• Projets regroupant mondialement des développeurs et des utilisateurs
• Echange collaboratif entres les projets BSD : FreeBSD, NetBSD, OpenBSD

Licence BSD

La licence BSD (Berkeley Software Distribution license) est une licence libre utilisée pour la distribution de logiciels. Elle permet de réutiliser tout ou une partie du logiciel sans restriction, qu‘il soit intégré dans un logiciel libre ou propriétaire.

La version originale de la licence BSD incluait une clause de publicité particulièrement contraignante qui obligeait la mention du copyright dans toute publicité ou document fourni avec le logiciel, ce qui pouvait provoquer quelques problèmes en cas d‘utilisation d‘un grand nombre de composants sous cette licence. La nouvelle version de cette licence ne contient pas cette clause de publicité.

Utilisation dans les logiciels propriétaires

Le code source publié sous licence BSD peut être incorporé dans des solutions propriétaires. De ce fait, des modifications de code BSD peuvent être propriétaires. Parmi les exemples notoires, on peut citer l‘utilisation par Sun de code réseau sous BSD, les routeurs Cisco et des composants en provenance de FreeBSD dans Mac OS X.

La licence BSD et ses dérivées sont donc considérées comme des licences libres mais non copyleft, le copyleft garantissant que le code libre le restera dans toutes ses modifications.

Compatibilité avec d‘autres licences libres

Le code sous licence BSD peut être publié sous licence GPL sans le consentement des auteurs originaux puisque les termes de la licence GPL respectent tous ceux de la licence BSD. Néanmoins la redistribution doit tenir compte de la première clause de la licence BSD. De plus, Theo de Raadt (leader d‘OpenBSD) pense que l‘on ne peut décider de la licence d‘un logiciel que si l‘on est l‘auteur (ou un des auteurs) du code en question.

Par contre, du code sous licence GPL ne peut pas être mis sous licence BSD sans l‘autorisation des auteurs car la licence BSD ne respecte pas toutes les contraintes imposées par la licence GPL.


Respect du droit d‘auteur et de la propriété intellectuelle

L‘objectif du projet FreeBSD est de fournir du logiciel qui puisse être utilisé à n‘importe quelle fin et sans aucune restriction. Nombre d‘entre nous sont impliqués de façon significative dans le code (et dans le projet) et ne refuseraient certainement pas une petite compensation financière de temps à autre, mais ce n‘est certainement pas dans nos intentions d‘insister là dessus. Nous croyons que notre première et principale « mission » est de fournir du code à tout le monde, pour n‘importe quel projet, de façon à ce qu‘il soit utilisé le plus possible et avec le maximum d‘avantages. C‘est, nous le pensons, l‘un des objectifs les plus fondamentaux du Logiciel Libre et l‘un de ceux que nous soutenons avec enthousiasme. – Jordan Hubbard

Historique

Berkeley Software Distribution, abrégé en trois lettres BSD, désigne un ensemble de Systèmes d‘exploitation informatique Unix, développés à l‘Université de Berkeley en Californie en 1977 par un groupe de programmeurs.

Le langage de programmation C développé par Ken Thompson et Dennis Ritchie ont largement contribués au Système d‘exploitation Unix, par la progression de son écriture et l‘expansion de son utilisation.

Unix est un système d‘exploitation multi-utilisateurs (qui peut être utilisé simultanément par plusieurs personnes) et multi-tâches (un utilisateur peut exécuter plusieurs programmes en même temps). L‘une de ses particularités est d‘être un système très ouvert, où l‘utilisateur peut choisir librement comment il va travailler. Sous Unix, on peut toujours faire quelque chose de plusieurs manières différentes.

Version du Projet FreeBSD

• FreeBSD-RELEASE est une version finalisée et aboutie pour être utilisée en production incluant tous « patch » de sécurité.
• FreeBSD-STABLE est la branche de développement à partir de laquelle sont extraites les versions majeures.
• FreeBSD-CURRENT est la toute dernière version des sources de FreeBSD en cours de développement. Cela inclut des évolutions en cours, des modifications expérimentales, et des mécanismes de transition qui feront ou ne feront pas partie de la prochaine version officielle du logiciel.

Caractéristique technique

FreeBSD n‘est pas un Linux mais un Unix. Différent d‘une distribution Linux au sens propre du terme, mais plutôt conçut comme une formidable « Toolbox » pour construire un Système personnalisé, répondant aux besoins de chacun. Une option possible de nos jours avec peu de Système d‘exploitation. Avant tout fait pour élaborer des outils de production, FreeBSD est certainement le meilleur support libre pour apprendre Unix et pour comprendre l‘informatique. Dominant avec une aisance la concurrence pour toutes les applications Serveur et pour tout ce qui touche aux réseaux TCP/IP avec par exemple le principe fondamental du mécanisme de sécurité des « Jail ». Axé sur la fiabilité, la sécurité, la vélocité et la robustesse du Système ainsi que celle des applications qui est impressionnante, peu gourmand en ressources machine, FreeBSD donne couramment un second souffle au vieux matériel obsolète. Il reste aussi très utilisé dans de nombreux domaines dont l‘enseignement, celui de la recherche et dans l‘environnement des Serveurs Web et de Nom de Domaine.

FreeBSD sépare proprement l‘arborescence du Système d‘exploitation de base comprenant les fichiers de configuration et l‘arborescence localisée dans le répertoire /usr/local/ des applications tierces.

Avec ce Système, toujours possible de choisir la version souhaitée de l‘installation du Serveur Apache, MySQL, PostgreSQL et autres. Prenons l‘exemple d‘Apache pour lequel cohabitent les versions : apache-1.3.42 – apache-2.0.64 – apache-2.2.17 Ces versions parmi d‘autres plus typées, sont toutes fonctionnelles, leur installation est laissée au choix de l‘utilisateur de FreeBSD.

Un outil pour l‘audit de la vulnérabilité des logiciels installés dans FreeBSD se nomme Portaudit, il fournit une vérification entre les ports installés localement du Système et une base de données publique de failles de sécurité répertoriées.

Installation de FreeBSD

Possédant une installation standard, réalisable avec les « Package » pré-compilés, de surcroît une installation est possible par une compilation intégrale des « Package » entièrement automatisée, ce qui est extrêmement pratique. Le choix de ses options de compilation est préservé pour l‘utilisateur, la décision est respectée.

FreeBSD sait compiler d‘origine rien qu‘avec l‘installation de la base du Système !

Un utilitaire Sysinstall permet d‘effectuer l‘installation du Système par des supports différents tels que CD-Rom, DVD, FTP ou Clé USB. Sysinstall fonctionne en mode local ou distant par l‘intermédiaire de SSH avec des tableaux pseudo-graphiques en mode caractère, cette solution est salutaire et universelle, mais parfois cela peut déplaire aux inconditionnels du mode graphique. Pour le moment, ils ne savent pas ce qu‘ils perdent...

L‘outil de partitionnement des Disques, FDisk est relativement agréable, très efficace et simple d‘utilisation.

Voir Sysinstall et FDisk

Maintenance de FreeBSD

Contrairement aux Systèmes d‘exploitation usuels, la maintenance des applications se fait par les Sources et non par des « Package » pré-compilés. Une opération en mode console qui est simpliste avec seulement deux commandes :

portsnap fetch update
portupgrade -aOW

La première commande exécute la mise à jour du catalogue ou base de données des applications, si nécessaire consulter le fichier /usr/ports/UPDATING pour des instructions et variantes possibles de mise à jour. La deuxième commande met à jour l‘obsolescence programmée des logiciels installés dans FreeBSD en une version actualisée.

Nettoyage des sources obsolètes et des répertoires de compilations.

portmaster -y --clean-distfiles
portsclean -CDLP

Pour la mise à jour du « Kernel » ou Noyau de FreeBSD exécuter les deux commandes suivantes :

freebsd-update fetch upgrade
freebsd-update install

Redémarrer le Serveur avec la commande shutdown -r now et la mise à jour est effective, rien de bien complexe.

Principe incontestable

– Licence BSD non restrictive
– Libre et gratuit
– Application Serveur de haute disponibilité
– Automatisation de la compilation
– Cohérence, complétude du système
– Configuration intelligible, simple et pratique
– Développement continuel, sans notion de Distribution
– Qualité du code de programmation
– Application, Logiciel et Serveur en « Rolling release » *
– Respect scrupuleux du standard POSIX
– Culture Unix traditionnelle, intérêt pédagogique
– Organisation, rigueur du système de fichier et de leur répertoire
– Réaction, révision de mise à jour de sécurité
– Outils de maintenance (freebsd-update, portmaster, portupgrade)
– Audit des événements de sécurité
– Infrastructure Réseau, Pile TCP/IP
– Sécurité du Système, Jail et Firewall
– Stabilité du Système, des applications
– Vélocité du Boot et du Redémarrage
– Support commercial, Administrateur, Consultant
– Update Logiciel et Upgrade Système respectant un décisionnel utilisateur
– Catalogue application de plus 22 500 packages
– Support intégral de CVS pour les Développeurs
– Manuel en français

Aspect discutable

– Un géant méconnu
– Principalement utilisé en Entreprise
– Utilisation Serveur, Enfouie et Station de calcul
– Utilisation moindre en Station de travail personnel
– Communauté discrète et réduite
– Notion de confrérie FreeBSD
– Sans personnalité emblématique « médiatique »
– Pas ou peu de Marketing
– Aucun effort des éditeurs commerciaux
– Peu d‘intérêt pour les effets de mode Informatique
– Administrateur, Développeur, Utilisateur, ayant beaucoup de savoir-faire, mais peu enclin sur le faire-savoir !
– Peu implanté en France comme en Rhône-alpes, mais le groupe de BSD France Lyonnais se réunit régulièrement.
Définition

Un développement logiciel ou système en « Rolling release », traduit littéralement de l‘anglais « Publication par roulement », fait référence à une méthode de développement continu non attaché à une version de Système d‘exploitation, par opposition de l‘approche du développement où la version de logiciel est dépendante d‘une version de Système d‘exploitation.

Article connexe du sujet

Un Serveur BSD ou Linux pour quoi faire ?
Mise en œuvre d‘un Service de développement Web
Principe fondamental de sécurité Réseau
Serveur Virtuel FreeBSD-8.4 dans Mac OSX Snow Leopard
Configuration Oracle VM VirtualBox pour FreeBSD-8.4
FreeBSD - Installer et Configurer version 8.4-RELEASE
FreeBSD - Installer et Configurer version 9.1-RELEASE
FreeBSD - Installer Xfce 4.10 version 8.4-RELEASE

Auteur
Eric Douzet
Début de page
bl br
C-extra.com v. 1.2.2 © 2000-2014, tous droits réservés  –  Mise à jour le 12 Avril 2014 Infologisme.com